La naissance de l’ostéopathie remonte à la deuxième partie du XIXème siècle.
 
C’est durant cette période de l’histoire de la médecine, riche en découvertes mais pauvre en solutions thérapeutiques, qu’Andrew Taylor Still a vécu.

Né en 1828 aux USA, Andrew Taylor STILL est un fils de pasteur de confession méthodiste.

Le jeune Andrew assiste son père, qui est aussi médecin et qui traite ses patients avec des plantes, des manipulations et fait de la petite chirurgie.

Sa formation est empirique, basée sur une expérience professionnelle, des lectures et des observations. A l’époque, les médecins se formaient en devenant apprenti chez un médecin et ils complétaient leur formation par des lectures.

Les autorités de l’état où ils résidaient délivraient une licence d’exercice. Certains, même, ne savaient ni lire ni écrire. La clientèle de Still est composée d’indiens et de fermiers.

Durant ses loisirs, il dissèque des cadavres, c’est ce qui explique ses bonnes connaissances en anatomie.

En 1864, il perd 3 de ses enfants de méningite. Terriblement affecté par la perte de ses enfants, Still se met à douter de la Médecine et des thérapeutiques, d’autant qu’il avait déjà des doutes sur son inefficacité, et qu’il estimait que cette Médecine pouvait être, parfois, plus dangereuse que la maladie elle-même. Il décide alors d’orienter sa recherche vers une autre voie. Sa recherche le conduit à considérer la circulation sanguine comme un élément essentiel de la bonne santé. Et il s’intéresse à tout ce qui peut la ralentir et notamment au système osseux. Au bout de 10 années de recherches et de nombreux succès médicaux sur la dysenterie, l’asthme…, le 22 Juin 1874 il décide de créer son courant médical : L’OSTEOPATHIE.

En 1878, il vient habiter Kirksville dans le Missouri et fonde, en 1892, l’École Américaine d’Ostéopathie. Ses premiers étudiants, sont ses propres enfants, mais très vite sa réputation dépasse les frontières, puisque de nombreux étrangers viennent suivre ses cours. John Littlejohn en fait partie et va diffuser l’Ostéopathie en Grande Bretagne et en Europe.

 
C’est en 1917 que s’ouvre à Londres la première école d’Ostéopathie européenne, la B.S.O. (British School of Osteopathy).
 

Dans les années 1950, Paul Gény et Ange Castejon qui avaient commencé à enseigner l’Ostéopathie en France se trouvent attaqués en justice par les médecins. Ils vont rencontrer Tom Dummer et John Werhnam, afin de s’installer à Londres puis à Maidstone dans le Kent en Grande Bretagne. Ils fondent l’École Européenne d’Ostéopathie. Au fil des années, l’E.E.O. s’affirmera comme une des plus prestigieuses écoles d’Ostéopathie. Leurs élèves sont à la base du développement ostéopathique en France.

FacebookGoogle+TwitterLinkedInEmail